Un ou plusieurs cas de peste porcine africaine constaté(s) dans la province de Luxembourg !

Selon nos confrères de Sudpresse, un cas de peste porcine aurait été découvert à Etalle, alors que TV Lux annonçait hier soir, deux animaux porteurs du virus. Cette maladie, inoffensive pour l’homme mais très contagieuse et mortelle pour les animaux porcins a été découverte dans les bois par un agent des eaux et forêt. Difficilement contrôlable, elle aurait déjà causé des ravages en Pologne où des milliers de bêtes y ont dû être tués.

Allons-nous vers une restriction de la chasse?

Découverte au début de la saison de la chasse, cette nouvelle pourrait causer des torts au milieu. Actuellement l’AFSCA et le SPW réflechissent aux mesures à prendre pour contenir au maximum l’épidémie. Car la détection de ce virus peut entraîner des conséquences économiques désastreuses au pays hôte du pathogène, comme l’interdiction d’exporter vers d’autres pays. La chasse devrait être dès lors limitée dans la zone.

Shootlux

Une seule épidémie recensée en Belgique jusqu’à présent.

Auparavant, une seule épidémie du même type est à compter dans notre pays. Elle date de1985 dans en Flandre-Occidentale. Une douzaine d’exploitations furent contaminées et au moins 30.000 porcs furent abattus.

À l’heure actuelle, aucun vaccin n’est efficace. Transmise par d’autres congénères infectés et des tiques ou animaux sauvages, elle est une réelle menace pour l’environnement social économique.

La cause ? L’avis de la rédaction

La mondialisation et les transports favorisent les épidémies et l’expansion des parasites. Nombre des maladies sont importées via les échanges fluviaux d’un continent à l’autre due au commerce. Depuis quelques années, le frelon asiatique remonte du sud de l’Europe, importé d’Asie. Il est nocif pour les abeilles et les extermine. Ce n’est qu’un exemple parmi tant d’autres.

Dès qu’une maladie ou un parasite s’implante dans une région où aucun anticorps ou prédateur ne lui résiste, la seule solution reste l’élimination de l’élevage contaminé. Récemment, dans la région d’Arlon, un cas de Loque américaine ( bactérie rare pour les abeilles) sévissait à Waltzing, l’Afsca avait dû procéder à l’élimination de la ruche et l’inspection des ruches dans un rayon de 3 kilomètres.