Le marché des véhicules neufs ou d’occasion au Grand-Duché du Luxembourg présente de nombreuses opportunités. A l’occasion du lancement de la 56e édition de l’AutoFestival, Luxauto, le leader luxembourgeois des sites d’annonces des voitures neuves et d’occasion, a accepté de répondre à nos questions.

Alors que le Salon de l’Auto de Bruxelles bat son plein, les concessionnaires luxembourgeois préparent d’arrache-pied l’Autofestival. Cette grande messe de l’automobile démarrera le 25 janvier 2020 et s’étalera jusqu’au 3 février. Les garages et showrooms, illuminés comme jamais, accueilleront environ 30.000 visiteurs. L’occasion rêvée pour découvrir les nouveaux modèles sur le marché et bénéficier de bonnes affaires.

Que l’on soit résident luxembourgeois ou travailleur frontalier, il y a de nombreuses raisons d’envisager l’acquisition de son futur véhicule chez nos voisins grand-ducaux. L’achat d’une première voiture est un moment important, étant donné qu’on l’acquiert souvent avec un budget limité. Il est donc primordial de ne pas se tromper au moment d’apposer sa signature sur un contrat de vente.

La première question qui vient en tête est de savoir si vous souhaitez acheter un véhicule neuf ou d’occasion. Et bien souvent, les acheteurs privilégient les modèles d’occasion afin de réaliser des économies. De nombreux autres frais doivent en effet être pris en compte : assurances, entretiens et réparations, contrôle technique ou encore les taxes.

Quels modèles et quelles motorisations ?

Le choix de la motorisation doit également être étudié dans le détail. En réalité, tout dépendra de l’usage que vous ferez du véhicule. Si vous parcourez plus de 20.000km par an, vous opterez plutôt pour un véhicule diesel, dont les nouveaux moteurs respectent la norme Euro 6. Cela sera moins une priorité dans le cas où vous ne devez effectuer que de courts trajets, en ville. Vous pourrez alors opter pour un modèle essence, voire hybride ou électrique.

Au niveau des modèles, les gammes proposées par les constructeurs ne cessent de s’étoffer : citadines, berlines, suv ou encore compactes. Comment s’y retrouver dans cet jungle et savoir quel modèle vous convient ? Chaque véhicule correspond à un usage particulier. Si vous avez l’habitude d’effectuer de petits trajets (péri)-urbains, du domicile à l’école et à votre lieu de travail, la Citadine est faite pour vous ! Particulièrement maniable et agile, elle se faufile et se gare partout grâce à son petit gabarit. Son prix, relativement économique, en fait un choix intéressant pour les jeunes à la recherche de leur premier véhicule.

Les Berlines sont généralement appréciées pour leur confort et leur élégance. Elles sont également silencieuses et vous assurent une conduite sure et agréable. Spacieuses, elles peuvent accueillir jusqu’à cinq ou six occupants et leurs bagages. La voiture idéale si vous envisagez d’emprunter la route pour de longs trajets en famille.

Le principal avantage de la Compacte est sa polyvalence. Alliant confort et maniabilité, elle convient aussi bien aux longues distances sur autoroute qu’aux trajets en ville. À mi-chemin entre la Berline et la Citadine, la Compacte semble être un compromis intéressant si votre cœur balance

Enfin, les SUV allient certaines caractéristiques du 4×4 et le confort d’une Berline. Ces véhicules à la mode vous offrent un espace habitable pouvant accueillir jusqu’à sept personnes. Vous profitez davantage de place pour vos passagers, ainsi que de nombreux espaces de rangements et d’un coffre plus spacieux. Cerise sur le gâteau : grâce à leur position de conduite haute, vous bénéficiez d’une meilleure visibilité sur la route et vous pouvez anticiper les éventuels dangers.

Les avantages financiers d’acheter au Luxembourg

Saviez-vous que le parc automobile luxembourgeois, qui comptait 482.000 véhicules en 2018, présente l’âge moyen le plus faible d’Europe ? En effet, selon les données du Statec, la moitié (50%) des véhicules particuliers en circulation sont ainsi âgés de moins de cinq ans, et un quart (24%) ont moins de deux ans. Les contrats de leasing, de plus en plus appréciés au Luxembourg, prévoient le plus souvent la mise à disposition d’un véhicule pour une période de 4 ans.

De ce fait, le marché luxembourgeois du véhicule d’occasion est devenu l’un des plus attrayant et des plus dynamique. On y trouve un nombre conséquent de véhicules relativement récents, disponibles à des prix attractifs. Il est intéressant de constater par exemple que le kilométrage moyen des véhicules revendus au Luxembourg est inférieur à 100.000 km.

Ce sont principalement des véhicules neufs des constructeurs allemands qui sont immatriculés au Luxembourg. Volkswagen, BMW, Audi et Mercedes, en effet, représentent plus de 40% des véhicules immatriculés en circulation. Ces véhicules neufs, avec souvent un niveau d’options élevé, sont appelés à se retrouver rapidement sur le marché de la voiture d’occasion. Au grand bonheur de très nombreux acquéreurs de seconde main. Pour les frontaliers, ce marché est une mine d’opportunités, avec des prix très attractifs.

L’avantage d’une TVA à 17%

Sur le marché de l’occasion, le Luxembourg présente bien d’autres avantages. Par exemple, la TVA au Luxembourg (17%) est moins élevées qu’en France (20%) ou en qu’en Belgique (21%). Or, il faut savoir que la dévaluation d’un véhicule se calcule non pas sur son prix hors TVA mais sur sa valeur d’achat toutes taxes comprises.

Il est cependant important d’être vigilant sur la définition légale d’une occasion. Pour être considéré comme tel, le véhicule devra avoir plus de 6 mois et plus de 6000 kilomètres au compteur. Un véhicule qui n’a que 5 mois ou qui n’a parcouru que 5500 kilomètres sera toujours considéré comme neuf par l’administration fiscale.

Or, l’acquisition d’un véhicule neuf au Luxembourg par un non-résident impliquera le paiement de la TVA suivant le taux applicable dans son pays de résidence. Par contre, au-delà de 6 ans et 6000 kilomètres, il ne faudra pas s’acquitter de la TVA dans son pays de résidence.

Comment immatriculer votre véhicule

Selon le pays de résidence, la procédure permettant à l’acquéreur d’une voiture d’occasion d’immatriculer le véhicule varie quelque peu. Cependant, les démarches suivent un même scénario général. D’abord, il vous faudra disposer d’un ensemble de documents et notamment :

  • une facture d’achat, reprenant notamment les caractéristiques de la voiture, la date d’achat, les coordonnées du vendeur/acheteur, … ;
  • l’original du certificat d’immatriculation étranger ;
  • le certificat de conformité européen.

Avant de pouvoir immatriculer à votre nom la voiture achetée à l’étranger, vous devrez le présenter à un bureau de douane ou auprès de l’administration fiscale. Là, si la voiture a moins de 6 mois ou moins de 6000 km au compteur, vous serez invité à payer la TVA. Cela vous permettra d’obtenir la validation nécessaire pour introduire une demande d’immatriculation dans votre pays de résidence.

Notez que pour rouler entre le lieu d’achat et votre domicile, en passant éventuellement pas la douane, vous devrez obtenir des plaques d’immatriculation provisoires.

À la recherche d’une bonne affaire ? Luxauto sélectionne en permanence les meilleures affaires en véhicules neufs et occasions très récentes de stock. Rendez-vous sur www.luxauto.lu pour découvrir les meilleures offres du Grand-Duché.

Rédiger un commentaire ici !