Ce week-end avait lieu à Arlon le rallye “deux générations classic”, un rallye unique en son genre puisqu’il est composé d’un équipage père-fils/mère-fille au volant de véhicules oldtimers!

Au départ de la place Léopold à Arlon, 78 vieilles voitures se sont lancées le samedi et le dimanche à l’assaut du bitume gaumais, avec la doyenne d’entre elles, une Bentley Red label de 1926. “Elle était d’ailleurs copilotée par un des plus jeunes pilotes, 13ans, Eric”, témoigne l’organisateur Pierre Barré.

Un Rallye presque unique en son genre au niveau européen

Un rallye de ce genre, il en existe peu en Europe, affirme l’organisateur. “Je crois qu’on est les seuls en Belgique et au niveau européen. Il en existe un autre en France dénommé « Père-fils », mais c’est tout, je crois. » Pour un père et son fils venus d’Anvers avec une Ossiniri de 1956, cet événement est une chance et une occasion unique de tisser des liens autour d’une passion commune. « On s’était tellement bien amusé l’année passée qu’on s’est dit qu’on devait revenir ! C’est bien d’avoir une activité entre père et fils qu’on fait ensemble. » Tandis que pour Laura, 24 ans, originaire de Louvain, être copilote lui semblait être un peu difficile au début « mais je crois que je m’en sors bien maintenant », dit-elle en regardant son père un sourire au coin des lèvres.

Arlon et l’hôtel Van Der Valk “ un endroit extrêmement approprié”

Arlon est un endroit extrêmement approprié pour organiser ce genre de rallye en voiture ancienne, car dans la région, nous avons une nature splendide et beaucoup de routes. Dans la région de Gaume, il y a également peu d’habitations, pas trop de trafic, du coup on n’ennuie pas trop les riverains. C’est donc adéquat pour un rallye. »

Enfin, rappelons que le rallye avait déjà eu lieu l’année passée en 2017. L’hôtel qui les hébergeait juste après l’ouverture de ce dernier était encore à cette époque dans les travaux, mais Pierre Barré ne regrette pas son choix d’être revenu. « L’année dernière, on carrelait encore l’entrée quand les premiers participants sont arrivés. C’était un peu stressant pour moi, mais le personnel de l’hôtel avait été absolument fantastique. Sandra et Steven se sont coupés en 15000 morceaux et tout a bien fonctionné. Cet hôtel est très confortable, très bien conçu et excessivement bien décoré.  C’est donc un vrai plaisir d’être encore là cette année. »

Par ailleurs, si vous n’avez pas eu l’occasion de vous rincer l’œil devant ces gros bolides, sachez qu’ils reviendront le dernier week-end du mois d’août 2019. Fans d’oldtimer automobiles, sortez vos agendas !