Ce dimanche 18 novembre au matin avait lieu un rassemblement particulier dans le centre-ville d’Arlon.

Si vous avez flâné dans le chef-lieu luxembourgeois ce dimanche matin, vous les avez peut être croisés. Plusieurs personnes s’étaient en effet données rendez-vous au Square Astrid pour un “Accrocharbre“.

Derrière ce néologisme se cache la pratique qui consiste à tricoter des écharpes pour les enrouler autour des arbres. De toutes les tailles et de toutes les couleurs, elles ornent les troncs ou les branches. L’objectif de cet art est d’embellir la verdure qui peuple nos villes et villages.

“L’idée, c’est que des endroits soient décorés pour que les gens puissent y accrocher eux-mêmes des écharpes” nous explique Berthe, qui a initié le mouvement.

“On espère ainsi redévelopper l’empathie et créer une ambiance. Les personnes les plus démunies pourront aussi venir se servir”.

Le projet a en tout cas rencontré un joli succès dès que l’idée a été lancée. “J’ai déjà récolté plein de reste de laine. Et j’ai une dizaine de tricoteuses dans les startings blocs. On a même reçu des écharpes”.

Un projet à long terme

Pour les bénévoles que nous avons rencontré, ce projet s’inscrit dans une dynamique à long terme. Le but est que l’initiative se fasse connaître dans la région afin que les habitants participent régulièrement aux décorations des arbres.

Berthe compte d’ailleurs désigner des bénévoles pour aller vérifier la bonne tenue des lieux. Elle nous confie même qu’une école participera indirectement au projet.

Une belle récompense pour ce projet innovant, né un peu par hasard sur Facebook. “L’idée est partie d’un commentaire sur Facebook où quelqu’un racontait qu’en Bulgarie et Turquie, ils habillent les arbres avec des vestes. Pour Arlon, je rajoute des écharpes” nous dit la responsable.

D’autres lieux ciblés dans Arlon

Selon Berthe, plusieurs autres endroits d’Arlon pourraient également faire l’objet de cette décoration originale.

“J’ai repéré un arbre très large en face de la friterie du Cerf. Tout comme près de la friterie à côté du rond-point rue de Bastogne” nous explique-t-elle.

Ce n’est pas la première fois que les arbres d’Arlon sont déguisés de la sorte. Depuis deux ou trois ans, de nombreux parcs de la ville gallo-romaine ont été embelli grâce au travail de tricot de plusieurs passionnés.